14 mai 2006

Série Passion Aragon : «Elsa ou la rose» 2

Avant-propos : Aragon disait en octobre 1966 que le livre «Elsa» de 1959, était le poème qu'il préférait de tous ceux qu'il avait écrit. Puissent mes mots se substituer aux siens, le temps d'un poème et d'un bref hommage


Elsa ou la rose
2ème hommage au poème «ELSA» de 1959


Je cueillerai pour toi une rose
Fraîche
Et belle comme le jour
Tu en arracheras ainsi les épines
Les épines et les regrets
Larmes d’une vie impensable sans toi


Immortelle
Et rare
Je l’appellerai Elsa
En souvenir éternel de tes yeux qui narrent
Un futur où nous ne serons qu’un…
Alchimie et fusion de nos corps
Enfin réunis


Nos œuvres se croisent
Se recherchent
Et dans la rose du point du jour se retrouvent
Pour s’aimer follement
Intensément
À travers un baume léger
Et enivrant


Les yeux crevés je verrais encore ton règne
À travers mon existence
Dans mes rêves et
Mes cris
Parfois presque inaudibles…
Je veux être l’eau qui t’abreuve
Et le sang rouge et violent de tes veines


Je resterai à jamais le troubadour qui te chante
Rose parmi les roses
Elsa dont le prénom seul m’enchante
Et me rend à la vie


Florence Saillen, Mai 2006

4 Comments:

At lundi, 15 mai, 2006, Anonymous Anonyme said...

Excellente idée,ce blog! Je vais le signaler dans le blogErita...Il serait bon également de faire figurer le site ERITA dans vos liens, n'est-ce pas?
LV

 
At jeudi, 01 février, 2007, Anonymous Yassine d'Alger said...

Je perçois toute la sensibilité tumultueuse et poignante de ces mots que tu encenses de beauté fugace et de force calme.
Quoi de plus merveilleux que de contempler cette irruption rageuse de la vie du plus profond de ton ame.
Dans ce monde ou le desespoir et la haine causent des ravages dans l'ame humaine, tu nous rappeles avec ta poésie que l'etre humain a tout à gagner en elevant son ame vers cette lumière qui apaisera ses souffrances et le rendra plus....humain.

 
At jeudi, 01 février, 2007, Anonymous Florence said...

Merci Yassine pour ton commentaire qui m'a touché du fond du coeur. Je vois que tu as compris la profondeur de mes mots. Encore merci et bonne continuation!

Florence

 
At lundi, 11 août, 2008, Anonymous Anonyme said...

merveilleux ! magnifique ! bravo ....

 

Enregistrer un commentaire

<< Home