14 mai 2006

Série Passion Aragon : «Tu es»

Tu es…


Tu es ce sourire qui m’illumine
Et cette joie dans mon regard
Je puise en toi vers et rimes
Même quand vient le soir

Ton souffle me rappelle
La douceur de l’amitié
Mon univers et mon arc-en-ciel
Laisse-moi encore te chanter !

Tu es cet air que je respire
Et la brise qui me frôle
Je ne crains plus de mourir
J’ai enfin trouvé mon môle

Je me crois seule, tu es là
Je tombe, tu me relèves
Tu me donnes l’envie de croire en moi
Lorsque le jour s’achève

Tu es ce langage que j’invente
Et ce monde que j’imagine
Qu’il pleuve ou qu’il vente
L’espoir est là et me fait signe !


Florence Saillen, 11.01.05

2 Comments:

At jeudi, 29 juin, 2006, Anonymous Papillon said...

Dans ce poème on retrouve tout l'amour de l'auteur pour ce personnage bien méconnu de beaucoup de gens.Cet amour n'est pas nécessairement amour-passion, mais un amour réel, tellement fort que l'auteur change le cours de sa vie sans avoir remarqué à quel point.
Continue sur le chemin que tu viens de prendre...

 
At jeudi, 29 juin, 2006, Blogger Florence said...

Parfois, on se dit que tout est à refaire. Et puis, sans savoir pourquoi, une béquille nous est envoyée de nulle part. C'est beau et effrayant à la fois de voir combien cela peut nous changer. Aragon a changé ma vie et sera présent encore longtemps. Ma reconnaissance envers lui sera éternelle, car ses mots ont su pansé mes maux. On ne peut pas expliquer, seulement accepter cette aide passagère, humblement, et sans se poser d'inutiles questions.

Merci Papillon pour ce message.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home